Surveillance de l’humidité du sol – conseils pour vérifier l’humidité des plantes dans les pots et les jardins

Une humidité adéquate est essentielle pour réussir la croissance des plantes. Pour la plupart des plantes, trop d'eau est plus dangereux que pas assez. L'essentiel est d'apprendre à mesurer efficacement l'humidité du sol et à arroser les plantes uniquement lorsqu'elles en ont besoin, et non selon un calendrier établi.

Vérification de l'humidité des plantes

Quand il s'agit de tester l'humidité des plantes, la sensation du sol est le meilleur guide. En règle générale, une plante en pot dans un récipient mesurant 6 cm (15 pouces) de diamètre a besoin d'eau lorsque les 2 pouces supérieurs (5 cm) du sol sont secs au toucher. Un récipient plus grand mesurant 8 à 10 pouces (20-25 cm) de diamètre est prêt pour l'eau lorsque le dessus de ½ à 1 pouce (1.25-2.5 cm) de sol est sec.

Insérez une truelle dans le sol, puis inclinez la truelle pour vérifier l'humidité des plantes de jardin. Vous pouvez également insérer une cheville en bois dans le sol pour déterminer la profondeur de l'humidité du sol. Si la cheville sort propre, le sol est sec. Le sol humide s'accrochera à la cheville.

Dans la plupart des cas, le sol doit être humide jusqu'à la zone racinaire - 6 à 12 pouces (15-30 cm). Cependant, le sol sablonneux se draine rapidement et doit être arrosé lorsque le sol est sec à une profondeur de 2 à 4 pouces (5 à 10 cm).

N'oubliez pas que les besoins en eau varient également considérablement selon la plante. Par exemple, la plupart des plantes succulentes nécessitent un sol sec et des arrosages peu fréquents, tandis que certaines plantes, comme l'ancolie, préfèrent un sol constamment humide. Cependant, presque toutes les plantes nécessitent une circulation d'air autour des racines et sont sujettes à la pourriture dans un sol mal drainé et gorgé d'eau.

Outils d'humidité du sol

La surveillance de l'humidité du sol peut également être réalisée avec des outils spécifiques. Une variété de compteurs d'humidité du sol simples et peu coûteux sont disponibles dans les jardineries et les pépinières, et beaucoup conviennent à la culture en intérieur et en extérieur. Les compteurs, qui vous indiquent si le sol est humide, humide ou sec au niveau des racines, sont particulièrement efficaces pour les grandes plantes en pot.

D'autres outils de surveillance de l'humidité du sol, souvent utilisés pour les applications agricoles, comprennent des tensiomètres et des blocs de résistance électrique, qui indiquent la tension d'humidité du sol. Bien que les deux soient précis et faciles à utiliser, ils sont plus chers que de simples sondes.

La réflectométrie dans le domaine temporel (TDR) est une méthode plus récente et plus coûteuse qui mesure l'humidité du sol rapidement et avec précision. Cependant, le capteur nécessite souvent un réétalonnage et les données ont tendance à être relativement difficiles à interpréter.

Image 8ran