Restauration de l’habitat à la maison: se débarrasser des pelouses pour les plantes indigènes d’arrière-cour

Bien qu'une pelouse bien entretenue et bien entretenue puisse ajouter de la beauté et de l'attrait à votre maison, de nombreux propriétaires ont fait le choix de réorganiser leurs paysages en faveur d'options plus naturelles. La popularité croissante des plantes indigènes de basse-cour a conduit de nombreux jardiniers à commencer à se débarrasser de leur pelouse et à se concentrer sur la construction d'un habitat pour la faune.

Se débarrasser de la pelouse pour les habitats fauniques

Qu'il s'agisse d'un dédain pour la tonte de l'herbe ou du souhait d'accueillir plus de pollinisateurs dans le paysage, la pratique de remplacer les pelouses domestiques par des fleurs sauvages et d'autres plantes indigènes n'est pas un concept nouveau. La restauration de l'habitat à la maison est un processus passionnant, car les combinaisons possibles d'arbustes à fleurs, d'arbres, d'herbes et de buissons sont presque illimitées.

La première étape pour créer un nouvel habitat dans la cour est d'enlever des parties de pelouse. Avant de le faire, considérez attentivement la quantité de pelouse à laisser intacte. L'enlèvement des pelouses et la création d'habitats naturels sont particulièrement bénéfiques dans les zones sujettes à des périodes de sécheresse. Il existe différentes façons d'accomplir cette tâche en fonction de votre style de jardinage.

Les options pour enlever l'herbe comprennent l'utilisation d'un motoculteur, d'un herbicide chimique ou d'un autre matériau utilisé pour étouffer l'herbe. Une fois le gazon enlevé, travaillez le sol et ajoutez une couche généreuse de compost. Ensuite, sélectionnez les plantes à ajouter à l'espace de culture.

Plantes indigènes d'arrière-cour

Lors de la planification d'un paysage à l'aide de plantes indigènes d'arrière-cour, il est important de penser de manière créative. Des plantes de types, de tailles et de formes variables non seulement diversifieront l'habitat, mais auront également un intérêt visuel supplémentaire. Les combinaisons d'herbes, d'arbres, d'arbustes et de fleurs attireront la faune indigène et permettront aux propriétaires de se divertir.

La sélection de plantes indigènes à ajouter au paysage nécessitera des recherches pour assurer le succès. Tout d'abord, assurez-vous que les plantes vivaces sélectionnées sont résistantes à la bonne zone de croissance. En outre, tenez compte d'autres exigences croissantes telles que la lumière du soleil et les besoins en eau. Faire ensemble des plantations avec des exigences similaires facilitera non seulement l'entretien annuel, mais contribuera également à créer un écosystème d'arrière-cour mieux équilibré.

En plus des exigences croissantes des plantes, les propriétaires devront également tenir compte des réglementations là où ils vivent. Les structures, comme les garages et les services publics souterrains, doivent toujours être évitées lors de la création d'une nouvelle zone de plantation. Il est préférable de faire appel à un professionnel pour vous aider à localiser les problèmes souterrains potentiels.

En outre, de nombreuses associations de propriétaires peuvent avoir des lignes directrices strictes concernant les plantations de jardin basées sur l'habitat. Avant toute plantation, il est important de se référer aux listes locales de mauvaises herbes toxiques et nocives. Le respect de ces réglementations permettra d'éviter la plantation et la propagation d'espèces végétales potentiellement envahissantes.

Image Altinosmanaj