Entretien de l’herbe des prés: conseils pour le contrôle annuel de l’herbe des prés

Un champ sauvage d'herbes de prairie peut fournir de la nourriture et un abri aux animaux, enrichir le paysage et empêcher l'érosion. La même herbe des prés peut être une douleur dans le cou dans votre potager, votre pelouse ou vos plates-bandes ornementales. Par conséquent, l'entretien de l'herbe des prés est un mal nécessaire dans la cour paysagée. La gestion de l'herbe des prés est particulièrement importante dans les situations de culture où les plantes sont des concurrents pour les nutriments précieux et l'humidité. Renseignez-vous sur le contrôle annuel de l'herbe des prés et gardez la verdure à sa place.

Utilisations de l'herbe des prés

L'avantage des graminées indigènes est leur résilience. Les herbes sauvages se sont adaptées aux conditions de croissance locales et sont agressives vis-à-vis des concurrents et rustiques dans des conditions extrêmes. Pour cette raison, de nombreux jardiniers choisissent d'enlever l'herbe à gazon et d'utiliser les herbes indigènes rugueuses et plus respectueuses de l'eau.

Le contrôle des pelouses de prairie nécessite moins de travail que la tonte, le désherbage, le chaume, etc. requis dans les pelouses traditionnelles en gazon. L'herbe des prés fait également un compagnon idéal dans un terrain ou un terrain vacant de plantes sauvages. La clé est de savoir comment entretenir l'herbe des prés et l'empêcher de devenir une espèce envahissante.

La restauration d'un terrain ou d'un terrain vide à la gloire indigène nécessite l'utilisation de plusieurs espèces de plantes. L'un des plus importants est l'herbe des prés. Les experts recommandent un équilibre de 50 à 80 pour cent d'herbe indigène dans une restauration de prairie. Avant de commencer une rénovation, assurez-vous que les herbes que vous choisissez d'utiliser ne font pas partie de votre liste locale de mauvaises herbes nuisibles.

Vous devez également déterminer si vous souhaitez utiliser des variétés agglomérantes ou coureuses. Les deux se propagent facilement, mais les coureurs se propagent principalement par des rhizomes ou des stolons souterrains, tandis que les graminées agglomérantes sont des semoirs libres. Quoi qu'il en soit, les graminées indigènes aident à retenir la couche arable, à réduire les mauvaises herbes, à fournir un habitat pour les animaux et à soutenir les espèces de plantes plus grandes.

Comment entretenir l'herbe des prés

La gestion de l'herbe des prés dans une situation de terrain où la restauration est nécessaire nécessite simplement un réensemencement occasionnel et l'élimination des plantes envahissantes et naturalisées. Ces plantes rustiques sont habituées à des périodes sans eau une fois mûres et établies, et existent assez bien sur les niveaux locaux de nutriments du sol.

La tonte à la fin de la saison permettra aux plantes inférieures d'obtenir un peu de lumière pour la croissance de la saison prochaine. Laissez les coupures en place si vous voulez que les graines s'auto-sement et remplissez les espaces vides. Plus la plantation de prairie est serrée, moins il y aura de mauvaises herbes ennuyeuses et difficiles à contrôler.

Le contrôle des pelouses de prairie où elles envahissent les lits, les chemins ou d'autres endroits indésirables peut être fait avec des herbicides approuvés ou une simple traction manuelle. Le meilleur moment pour le contrôle annuel de l'herbe des prés est avant que les plantes n'aient semé.

Avez-vous vraiment besoin d'entretien de l'herbe des prés?

Le jardinier complètement naturel n'aura pas besoin d'arracher les plantes errantes, de tondre ou de désherber l'endroit. La nature trouve un moyen dans la plupart des cas, et ces herbes résistantes s'établiront assez facilement sans intervention humaine.

Les herbes placées à dessein dans le paysage ornemental ont besoin de contrôle et d'entretien comme toute autre plante. Fournissez-leur une humidité adéquate, retirez les têtes de graines si vous ne voulez pas une récolte de graminées et empêchez les mauvaises herbes d'empiéter sur une belle pelouse indigène.

La tonte est une partie importante de la gestion. Dans les champs de plantes sauvages, tondez lorsque la faune est moins susceptible d'être dérangée. Ce serait la fin de l'hiver ou le début du printemps avec une tonte de suivi possible au milieu du printemps pour lutter contre les plantes indésirables. La pelouse en gazon sauvage peut être tondue aussi souvent que nécessaire, mais ce type de pelouse préfère un réglage légèrement plus élevé que le gazon traditionnel.

Image bethnewt